Innovations principales du projet

1. Identifier et caractériser des services devant être supportés par l'architecture du réseau.

2. Adresser plusieurs scénarios opérationnels du point de vue fréquentiel (fréquence publique, fréquence privée, agrégation de liens...) à partir d'une analyse de modèles de rôle, en tenant compte des différents environnements de propagation transports spécifiques (souterrain, extérieur, intérieur).

3. Définir et mettre au point une architecture de référence composée d'éléments radio de type "petites cellules" (femto cell) qui pourra être optimisée afin de fournir les services demandés et dans des configurations variables identifiées pendant l'exercice de modèle de rôle : réseau public et privé, environnements extérieur (tram) et intérieur (métro).

4. Étudier des technologies de rupture (femto et relais mobiles, connexions entre matériel roulant).

5. Étude scientifique de ces différentes architectures afin de les évaluer et de les comparer entre elles et avec ce qui sera l'architecture urbaine probable du LTE au moment de la commercialisation. Pour faire cette comparaison, une méthode innovante de co-simulation mixant un simulateur événementiel apte à restituer l'environnement applicatif et de cœur de réseaux (OPNET) sera couplée avec un émulateur d'AS LTE (OpenAir) apte à être rapidement porté sur une cible de prototypage de type logiciel (GPP) ou hardware (FPGA).

6. Proposer une analyse préliminaire de sûreté de fonctionnement d'une architecture LTE dédiée à des applications de sécurité ferroviaire, sur la base de méthodologies existantes,.

7. Développer un prototype sur la base des évaluations précédentes. Il devra répondre aux besoins précédemment identifiés en termes de services (applications de sécurité ou non) et de scénarios de déploiement.

8. Démontrer en environnement réel les performances de ce prototype au regard d'indicateurs de performances définis par les opérateurs et industriels des transports publics. Cette démonstration sera faite devant une sélection de clients opérateurs potentiels. L'architecture sera proposée à l'adoption dans des organismes de standardisation tels que le 3GPP, UITP ou l'UIC.